l'eau, les végétaux et les agriculteurs au cœur de la solution


Le secteur agricole est celui qui consomme le plus d'eau douce, jusqu'à 90% des ressources disponibles dans certains pays.

 

En optimisant la gestion de l'eau d'irrigation, on permet d'économiser la ressource pour la redistribuer de manière plus équitable vers d'autres enjeux sociaux, environnementaux, et économiques.

 

Pour cela, il faut dépasser 3 difficultés principales :

 

1. Les besoins en eau des végétaux pour produire des fruits et des légumes en quantité et en qualité suffisante.

 

2. Les contraintes des ressources hydriques : limite disponible des réserves locales, éloignement des sources d'approvisionnement, taux de pluviométrie...

 

3. La rentabilité économique à court terme : les agriculteurs ont peu de moyens financiers pour investir dans leurs exploitations. Ils ont besoin d'un outil peu onéreux, qui permet de dégager des marges importantes.